Kollision
02.04 - 26.06.2016
Curation et scenographie Conny Becker und Marie-josé Ourtilane

Avec : Astali/Peirce, Manon Bellet, Matti Isan Blind, DAS INSTITUT, Tatiana Echeverri Fernandez, Roland Flexner, Heike Gallmeier, April Gertler, Yunchul Kim, Birgit Krause, Alicja Kwade, Jan-Holger Mauss, Myriam Mechita, Jérôme Poret, Thomas Rentmeister, Roman Schramm, Michael Schultze, Ivan Seal, Heidi Sill, Henrik Strömberg, Claudia Wieser, Zoé T. Vizcaíno
Performance de Jérôme Poret et Pharoah Chromium pour le Vernissage

 


Texte
 

Si l'on s'en tien à l'aspect technique, le collage et l'assemblage peuvent être comparé au phénomène du sampling en musique. Le développement des réseaux de communications et d'informations tout autant que la rapidité de plus en plus réclamée par les utilisateurs, fait que l'image retrouve son statu de medium privilégié originellement iconique, car toujours plus immédiat que le texte.
Le model musical -sampling - a mis plus de temps à pénétrer de façon créative le monde l'art. Aujourd'hui, de plus en plus d'artistes puisent dans le répertoire les formes picturales et esthétiques qui circulent en flux continue et indifférencié, des productions des différents mouvements et temps de l'histoire de l'art, à celles produite par nos sociétés de plus en plus dominé par l'image; un fond «d'accessoires» qu'ils utilisent, combinent et déclinent. Sans tomber dans l'écueil de la citation Postmoderne, ils utilisent la référence pour distendre les limites d'une réinterprétation créative.

Assemblages et combinassions par essence produisent des analogies fantasmagoriques, des dissonances, de l'étrangetés, et c'est en ces termes que ce matérialise le point de rencontre de ces artistes contemporains avec le Surréalisme.

En dehors de cet aspect dialectique, le climat de trouble et d'incertitude qui est devenu le lot quotidien de nos sociétés mondialisées, replace l'homme au centre des débats. Les démissions climatiques et autre tracas politiques ont peu à peu raison, de la suffisance humaine. Notre fragilité, mise à nu, nous recentre dans le discours esthétique, redonne une place à l'humain dans les motivations picturales. Une fois de plus, le contemporain croise le surréalisme, qui historiquement est lui apparu aussi dans une période de bouleversement. (...)

Ce que le Surréalisme expérimente, devient le vocabulaire contemporain utilisé pour affirmer ce qui historiquement fut mis en chantier.
Un programme de films surréalistes, ellaboré avec l'aide Lucile Bouvard, accompagne l'exposition : Luis Buñuel, René Clair, Maya Deren, Germaine Dulac, Ernst Moerman, Man Ray, Hans Richter und Henri Storck.

Cliquez sur les images pour les agrandir
 
Heike Gallmeier Heike Gallmeier Kollision,  Bethanien Berlin Kollision, Roman Schram Kollision, Roman Schram Kollision, Roman Schram Kollision, Roman Schram kollision, Heidi Sill Kollision,Heidi Sill Kollision, Michael Schultze + Yunchul Kim Kollision, Michael Schultze + Yunchul Kim Kollision, Michael Schultze + Yunchul Kim Kollision, April Gertler Birgit Krause Birgit Krause Myriam Mechita Myriam Mechita Myriam Mechita Gérôme Poret + Pharoah Chromium Gérôme Poret + Pharoah Chromium Alicja Kwade + Henrick Strömberg Kollision,  Bethanien Berlin Kollision,  Tatiana Echeverri Fernandez Kollision,  Tatiana Echeverri Fernandez Kollision,  Tatiana Echeverri Fernandez + Ivan Seal Kollision, Ivan Seal Kollision,  Ivan Seal + Thomas Rentmeister Kollision, Ivan Seal + Henrick Strömberg Kollision, Henrick Strömberg Kollision, Astali/Peirce + Matti Isan Blind + DAS INSTITUT Kollision, DAS INSTITUT Kollision, Manon Bellet + Henrick Strömberg Kollision,  Jan-Holger Mauss + Thomas Rentmeister Kollision,  Jan-Holger Mauss + Thomas Rentmeister Kollision,  vernissage Kollision,  Claudia Wieser Kollision,  Claudia Wieser Kollision,  Claudia Wieser Kollision,  Claudia Wieser Kollision,  Claudia Wieser Kollision,  Claudia Wieser + Astali/Peirce


©mj ourtilane
Top